Contact
evenements@quick-off.com
+33 (0)6 30 10 04 01
Suivez-nous
S'inscrire à notre Newsletter

Quick-Off

Bénévole ou volontaire ?

Bénévole et volontaire : deux statuts à ne pas confondre

Bénévole et Volontaire sont de véritables faux amis de la langue française. Le premier se traduisant par Volunteer, Voluntario ou encore Volontario dans d’autres langues, nous avons tendance à associer et confondre ces deux termes. Pour autant, bénévole et volontaire font référence à des notions différentes, et surtout à des statuts qu’il ne faut pas confondre.

Bénévole / Volontaire : quelles différences ?

  • Le bénévolat, consiste en un engagement libre afin de mener une action non rémunérée en direction d’autrui, en dehors de son temps professionnel et familial. Il est ouvert à tous, quel que soit l’âge ou le niveau de qualification, que l’on soit en activité ou sans emploi. En tant que bénévole, vous n’avez pas de contrat de travail, mais vous devez respecter le règlement de votre organisme d’accueil, les statuts de l’association ainsi que les règles de sécurité. Vous êtes soumis à un engagement moral selon lequel vous allez dégager du temps, de la disponibilité pour contribuer à la réalisation d’objectifs de l’association. Cependant, d’un commun accord bénévole et association définiront ensemble les éléments pour rompre leur collaboration. Vous êtes ainsi libre de mettre un terme à votre participation sans procédure ni dédommagement. Et réciproquement l’association peut elle aussi mettre un terme à l’activité d’un bénévole.

Il faut savoir : Le statut du bénévole n’ouvre droit à aucune couverture sociale. Vous conservez votre statut d’origine (étudiant, retraité, actif, …) et les garanties sociales liées à ce statut.

  • Le volontariat est un engagement contractuel et exclusif. Vous êtes donc soumis à un contrat qui ne concernera que l’association pour laquelle vous vous engagez. La plupart du temps, pour devenir volontaire, vous devez être âgé au minimum de 16 ans, pour des missions en France et 18 ans à l’international. Il  s’exerce (sauf exception pour l’étranger) uniquement dans des organismes sans but lucratif (collectivités publiques, associations, ONG, …).

Le statut de volontaire se situe entre celui du salarié et celui du bénévole. Vous n’êtes pas salarié car vous consacrez une partie de votre vie à une mission d’intérêt général. Vous n’êtes pas non plus bénévole parce que vous êtes soumis au respect d’un contrat et d’une exclusivité. Si vous souhaitez rompre votre engagement, vous devez respecter un préavis d’au moins un mois.

Il faut savoir : le statut de volontaire ouvre droit à une couverture sociale (maladie, accident du travail, maternité, invalidité, décès, …).

Quid de la contrepartie 

  • Le bénévole n’est pas payé. Il ne reçoit donc aucune rémunération, qu’elle soit en espèce ou en nature. Cette absence de salaire est d’ailleurs l’une des caractéristiques essentielles du bénévolat.
  • Le volontaire, lui, est indemnisé par l’organisme d’accueil mensuellement. Cette indemnisation n’est pas soumise à l’impôt sur le revenu, ni aux cotisations de sécurité sociale. Dans le cadre du volontariat associatif, l’indemnisation varie entre 115 et 770 €. Pour le volontariat international elle est comprise entre 100 et 810 €. En tant que volontaire, vous pouvez également bénéficier d’avantages en nature (logement, alimentation, frais de transport).

Commenter l'article